© 2016 Temps 2 Chauffe/Tous droits réservés.

Suivez Nous sur les réseaux sociaux !

  • Facebook App Icon
  • Instagram - Black Circle

Honda CB 750 K0 - "Sandcast" - 1969 - Prix sur demande

C’est bien la CB 750 (qui ne s’appellera ensuite CB750 « Four » que lors des séries suivantes) qui réveilla et stimula l’univers de la moto durant la seconde partie des années 70. Lorsque aux États-Unis, le plus gros marché mondial écoulait principalement des « grosses » Harley-Davidson et des Triumph 650 Bonneville (alors deuxième meilleure vente U.S.), Soichiro Honda décida de conquérir celui-ci.

Pour ce faire ; l’usine Honda, déjà experte dans la fabrication des multicylindres 4 temps de course (RC160 - 250 cm3 - 4 cylindres dès 1959 puis 125 cm3 RC148 - 5 cylindres en 1965 et 250 cm3 RC166 - 6 cylindres en 1966... ayant brillamment « survolé » le Tourist Trophy et bon nombre de Grand prix) décida de commercialiser une moto à quatre cylindres de grande série.

Dès sa présentation au salon de Tokyo en 1968, la Honda CB 750 suscita un enthousiasme incroyable et généra des commandes immédiates des distributeurs de la marque dans le monde entier.

Pour faire face à une telle demande, il fallut repenser toute l’organisation de la production. De même que l’on décida de couler une chape sur tout le sol de l’usine (jusqu’alors en terre battue !) et rationaliser l’usinage de certaines pièces (dont les carters des fameuses CB 450...), on étudia la façon de fabriquer celle qui serait la future CB 750 à 4 cylindres.

Ne sachant pas quel serait l’accueil réservé à sa dernière création, Soichiro Honda décida sans doute par prudence économique, d’utiliser la technique du moulage « à sable perdu » pour la coulée des carters principaux. Cette technique assez artisanale consiste à tasser du sable autour d’un « modèle » ou d’un « noyau ». La coulée d’aluminium en fusion qui lui succède restitue alors toute la granulation des parois du moule, aux parois externes des carters moteurs. C’est précisément cette caractéristique singulière que l’on retrouve sur l’ensemble des moteurs équipant les 7.500 premières Honda CB 750 K0 produites.

Mais comme la production initialement prévue pour l’année se trouva écoulée en à peine trois mois, l’usine passa rapidement au moulage en coquilles, plus adapté à la grande diffusion. Il semble cependant que l’usine ressortira encore ses vieux moules au sable à la fin de l’année 70 pour pouvoir satisfaire une demande exponentielle du plus gros marché européen : la France...

Toujours est-il que celle que nos amis anglais et américains appellent la HONDA CB 750 K0 « Sand-Cast » (ou « Carter sable », chez nous) appartient bel et bien à la toute première série de cette magnifique moto qui émerveilla bon nombre d’adolescents et d’adultes durant la décennie qui suivit. Piqués au vif, l’ensemble des constructeurs de motos se remettront au travail pour satisfaire une demande incroyable... Les années 70, époque de liberté, étaient en marche et la « 4 pattes Honda » fut bien l’un de ses plus beaux vecteurs !

La moto présentée est l’une de ces machines appartenant à cette toute première série, aux carters-moteurs moulés au sable. Elle a été entièrement mise en pièces et restaurée dans les règles de l’art. Maintenue avec soin dans le strict respect de la configuration d’origine, elle a également fait l’objet d’essais routiers et d’un rodage soigneux après remontage. Cette Honda CB 750 K0 est en parfait état de fonctionnement.

Nous contacter pour plus de renseignements.

Livraison possible dans toute la France et l'Europe, nous consulter.